degemer_accueil

KELEIER

ACTUALITS

taol lansDigor eo enskrivadurioù an Taol-Lañs 2019 !

D’ar gwener 7 a viz Even e Langoned e vo an Taol-Lañs ar bloaz-mañ. Ur fest vras a roio an ton d’ar sonerezh a-vremañ kanet e brezhoneg e vo. Kement all a vo evit digeriñ Gouel Broadel ar Brezhoneg (7-8-9 a viz Even 2019).

Digor eo an enskrivadurioù evit ar strolladoù sonerezh a-vremañ o deus c’hoant lakaat o anv. Betek an 20 a viz Mae o deus an arzourien evit kas o fichenn enskrivañ (contact@mignoned.bzh). Nevezenti zo ar bloaz-mañ, 2 rummad a vo : ar re “amatour” hag ar ra “a-vicher”. Da bep strollad da zibab ‘barzh peseurt rummad en deus c’hoant koñkouriñ.


Aes eo ar c’hondisionnoù evit lakaat e anv : ret eo d’an arzour pe d’ar strollad kinnig sonerezh a-vremañ gant pozioù krouet ha brezhoneg.

Muioc'h a ditouroù hag enskrivadur : www

Les inscriptions du Taol-Lañs 2019 sont ouvertes!

Cette année le Taol-Lañs aura lieu le vendredi 7 Juin à Langonnet, en ouverture du festival Gouel Broadel ar Brezhoneg (7-8-9 juin 2019).

Les inscriptions sont ouvertes pour les groupes souhaitant concourir. Les artistes ont jusqu’au 20 mai 2019 pour se faire connaître (contact@mignoned.bzh). Nouveauté cette année, deux catégories sont ouvertes :  la catégorie “amateur” et la catégorie “professionnel”. Il y aura donc 2 gagnants en 2019 ! À chaque groupe de décider dans quelle catégorie il veut concourir.

Les conditions pour s’inscrire sont simples : l’artiste ou le groupe doit proposer des morceaux originaux de musique actuelle chantés en langue bretonne.

Plus d'informations et inscription : www

KELEIER

ACTUALITS

Cent personnes pour la conférence de Joël Cornette :
« La Bretagne : Une aventure mondiale » lundi soir à Brest

joel cornette

A l’invitation de SKED, la maison de la langue et de la culture bretonnes du pays de Brest, l’historien Joël Cornette est venu présenter son dernier ouvrage, «La Bretagne, une aventure mondiale» et discuter de la singularité de la Bretagne, face à un public fourni. Il évoque dans ce livre une Bretagne extravertie et ouverte sur le monde, avec des articles d’une vingtaine auteurs.

Dans ce volume collectif, se découvre une aventure mouvementée, ouverte aux 4 vents, de la naissance des Bretons à l’aube du Moyen Âge, jusqu aux multiples défis imposés par la mondialisation. À la fois terre de légendes, puissance souveraine au XVe siècle, la Bretagne se distingue tant par sa langue vigoureuse et imagée que par une longue tradition de commerce maritime et de quête d’autonomie.

A noter que l’émission La Fabrique de l’Histoire sur France Culture consacre à partir de lundi prochain (11 mars) une semaine entière à l’Histoire de la Bretagne avec comme premier invité... Joël Cornette !

Prochaine conférence de SKED à l’auditorium du Conservatoire de musique:
Lundi 6 Mai 2019 - 18h-20h – Jean OLLIVRO

Lire le communiqué de presse

KELEIER

ACTUALITS

Un projet de forum des associations culturelles et musicales est en réflexion, et doit être présenté à la mairie de Brest prochainement le 4 Avril prochain. Ce forum se tiendrait Place de la Liberté, le 1er week-end du mois de septembre (samedi et dimanche). Il permettrait aux familles brestoises de découvrir dans un seul et même endroit l’étendue de l’offre d’activités culturelles et musicales proposées dans leur ville.

Sont envisagés : des stands, bien sûr, mais aussi une animation du lieu sur toute la durée de l’évènement par les associations participantes.

Si cette démarche vous intéresse, vous pouvez dès à présent envoyer un mail à l’adresse forumdesassociations2019@gmail.com avec les informations suivantes :

   • Nom de l’association :
    • Activité(s) proposée(s) :
    • Adresse postale :
    • Adresse mail :
    • Numéro de téléphone :
    • Quelles animations nous pouvons proposer le jour du forum :

Toutes les réponses seront compilées et nous vous tiendrons informés de l'avancée du projet.

KELEIER

ACTUALITS

redadeg

Redadeg 2020 – Galv da raktresoù

Lakaet ho peus ho mennozhioù nevez da virvilhañ ?
Gant ar c’hoant da gas da benn ur raktres a lako hor yezh da vont war-raok ?
a gammedoù bihan pe hir met war-raok bepred ...

Poent eo deoc’h respont d’hor galv da raktresoù !
Termen 15/06/2019 d’an diwezhatañ

‘vit Redadeg 2020 « Deus 'ta mignon !» ‘vo tem ar bloaz.

Peadra da vezañ awenet gant an tem-se neketa ?
Memestra pep tem ha raktres a vo degemeret, gant ma vo doujet diouzh ar reolennoù
boaz amañ staget da heul.

Ale, bec’h dezhi, mall zo warnomp dija gwelout ho kinnigoù nevez !
Muioc'h a ditouroù : www.ar-redadeg.bzh

redadeg

Redadeg 2020 – Appel à projets

Vous avez commencé à faire bouillonner vos idées ?
Vous avez envie de mener un projet qui fera avancer la place de la langue bretonne ?
À petits pas ou à pas de géant mais en allant de l’avant toujours ...

C’est le moment de répondre à notre appel à projets !
Vous avez jusqu’au 15 juin 2019

En 2020 « Deus ‘ta mignon » sera le thème de l’année.

Cela vous inspire ? Tant mieux, nous serions ravis que les projets que vous nous proposerez
cette année soient inspirés par ce thème, qu’ils soient symboliques, emblématiques de
notre aspiration commune à faire vivre la langue bretonne.
Pas d’inquiétude cependant, tous les projets seront acceptés à l’étude, dès lors qu’ils
respecteront les règles habituelles de l’appel.

Nous sommes impatients de lire vos propositions !
Plus d'informations : www.ar-redadeg.bzh

KELEIER

ACTUALITS

kejañ

PROJET DE TOUR DU MONDE EN FAMILLE

Qui sommes-nous ?

Nous sommes Solen & Yann, morlaisiens. Parents d’Ewen 9 ans et d’Albin 6 ans, scolarisés en école publique bilingue français-breton.

Nous souhaitons donner du corps à notre voyage et garder ce lien qui nous anime avec le pays de Morlaix. Nous allons voyager avec les valeurs qui nous habitent.

Notre Projet

Un tour du monde en famille ? Oui mais “dousig-dousig” et avec nos valeurs: La culture & la langue bretonne, l’écologie et l’échange.

Nous avons dessiné 3 axes pour notre voyage :

1- Rencontrer des familles et comparer nos ressemblances, le tout avec nos sensibilités.

2- S’intéresser aux langues minoritaires en lien avec le Breton. Aller à la rencontre des équipes pédagogiques dans les pays visités, en contact avec des écoles publiques bilingues du pays de Morlaix.

3- Vérifier que la baie de Morlaix est bien la plus belle du monde ! Échanger autour du voyage et de la mobilité.

Pour les soutenir dans ce projet, ou en lire un peu plus sur leur démarche, le lien de la cagnotte en ligne sur Kengo:
kejan

KELEIER

ACTUALITS

SKED – TI AR BREZHONEG HA SEVENADUR BREIZH BRO BREST

EMVOD MEUR - ASSEMBLEE GENERALE

photo Sked

 Mignonezed ha Mignoned ker, Ho pediñ a reomp da gemer perzh en emvod meur SKED

Chères amies, chers amis, Nous sommes heureux de vous inviter à l’Assemblée Générale de SKED

 

D’ar Sadorn 23 a viz C’hwevrer 2019, da 2e30 e Ti SKED, 18 straed Duguay-Trouin e Brest

Samedi 23 février 2019, à 14h30 dans les locaux de SKED, 18 rue Duguay-Trouin, à Brest

 

14h30 : Degemer Accueil / Banne kafe / Emezeladurioù Adhésions

14h50 : Gerioù gant Kengadoriaded SKED Mots des Co-présidents de SKED

15h00 : Danevell obererezh Rapport moral

15h15 : Danevell an arc’hant Rapport financier - intervention du cabinet Comptable OUEST CONSEILS

15h40 : Lec’h nevez ha raktresoù SKED les nouveaux locaux et les projets de SKED

16h10 : Dilennadegoù ar c’huzul merañ Élections du Conseil d’administration

16h30 : EM dreistordinal : Kendiviz ha Votadeg : AG extraordinaire Discussion et vote : reformulations de phrases des Statuts et validation du règlement intérieur (documents disponibles sur simple demande)

16h45 : Eskemmoù ha merenn-vihan Echanges, collation.

 

Kement hini a c’hell lakaat e/he anv evit dont da vezañ ezel eus ar burev, deuit e darempred ganeomp a-raok ar 15/02/2019
Vous pouvez candidater au bureau de SKED, à titre individuel ou pour votre asso, il suffit de nous contacter avant le 15/02/2019

 

Ha na zisoñjit ket hizivaat ho skodenn ! Et n’oubliez pas de ré-adhérer !

  • Les apprenant.e.s 2018/2019 sont automatiquement adhérent.e.s. Deskidi 2018/2019 a zo izili dre o enskrivadur.
  • Les associations doivent renouveler leur adhésion : 50€ l’année. Ar c’hevredigezhioù a rank nevesaat o skodenn : 50€ ar bloaz.
  • Les membres individuels peuvent adhérer pour 15€. An dud n’int ket o teskiñ ganeomp a c’hell bezañ ezel o paeañ 15€.
  • Les membres du bureau et bénévoles actifs sont automatiquement adhérent.e.s Tud a youl vat a zo izili

KELEIER

ACTUALITS

bretagne majeureLa plateforme « Pour une Bretagne enfin majeure » créée à l’initiative de l’association Ar Falz / Skol Vreizh, est désormais en ligne, et disponible à l’adresse suivante : bretagnemajeure.bzh. Grâce aux signatures, commentaires et partages, elle a pour vocation de devenir un outil de revendication par et pour les Bretons.

C’est à l’occasion de l’Assemblée générale de l’association, en octobre 2017, que retenti la première sonnette d’alarme concernant la situation de la Bretagne dans les domaines sociaux, économiques, environnementaux, culturels, linguistiques et politiques. S’en suit la publication du livre Où va la Bretagne, en mai 2018, qui dresse un état des lieux de cette situation, puis un colloque où sont évoquées les alternatives politiques et économiques à la situation actuelle.

« La Bretagne va mal, comme nous le disons depuis des mois, et cela en dépit des apparences, mais surtout son avenir semble bien compromis si nous en restons aux logiques qui actuellement prévalent.[...]
«Il est de notre devoir de la faire vivre et de la projeter dans l’immense mutation sociétale que nous imposent à la fois la mondialisation et la transition climatique dont les effets et les enjeux nécessiteront une profonde adaptation. La Bretagne a la capacité d’affronter de tels défis mais, pour cela, elle doit se mobiliser et assumer des choix qui devront lui être propres. »

KELEIER

ACTUALITS

initiation bretonInitiation à la langue bretonne dans les écoles primaires publiques :
Les inscriptions pour l’année 2019-2020 sont ouvertes !

Une initiation à la langue et à la culture bretonne est proposée depuis plusieurs années aux écoles publiques du Finistère. SKED assure ces interventions dans le pays de Brest. Cette initiation ne fait pas concurrence aux autres activités et projets proposés, aux écoles d'en profiter !

Ce dispositif s’inscrit dans le projet d’école des établissements, qui y participent pour une durée minimale de 3 ans, à raison d’une heure par semaine et par classe concernée. L’école s’engage également à ce qu’un élève bénéficie de ces interventions pendant au moins deux années consécutives.

Les directrices et directeurs des écoles intéressées par ce dispositif ou déjà inscrites devront faire connaître leur projet par l’intermédiaire du bureau numérique du directeur d’école (https://phare.ac-rennes.fr/ia29/bn3de/) avant le 26 février 2019.

Plus d’informations en contactant SKED : 02 98 80 26 71 / degemer@sked.bzh

KELEIER

ACTUALITS

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA RÉGION BRETAGNE – RÉSUMÉ DU RAPPORT

politique linguistiqueLes principaux éléments qui ressortent de l’enquête sociolinguistique de 2018 :
    • Nombre de locuteurs stable (en apparence) par rapport à 2007.
    • Vieillissement accéléré des locuteurs (70 ans en moyenne contre 63 en 2007)
    • Rôle essentiel de la transmission scolaire
    • Volonté sociétale très forte de conservation/sauvegarde de la langue

La situation de la langue bretonne est préoccupante pour les 20 prochaines années car la disparition progressive d’un grand nombre de bretonnants (personnes âgées) est à prévoir. La transmission aux plus jeunes est donc la clé pour une revitalisation de la connaissance et de l’usage courant du breton.

Les objectifs énoncés dans le plan d’action ont pour vocation de renforcer la présence de la langue bretonne dans tous les domaines, avec des axes prioritaires :

- l’enseignement et la formation : Au sein des écoles bilingues, l’ouverture d’un plus grand nombre de classes est souhaitée. Les objectifs d’effectifs de 20 000 élèves en classe bilingue ne sont pas encore atteints, il étaient 17 580 à la rentrée 2018. Le but est donc de proposer aux élèves un cursus bilingue continu de la maternelle jusqu’au lycée, et de renforcer la place de la langue bretonne dans les examens nationaux comme le baccalauréat. Le breton comme option (ou comme LV3) dans le secondaire est trop peu présent. Il faut étendre à la Bretagne les initiations à la langue bretonne menées dans les écoles primaires du Finistère.
Il faut produire de nouveaux supports pédagogiques, améliorer ceux déjà existants, et développer des outils numériques à destination des plus jeunes. Il s’agirait aussi de penser la place du breton au sein de l’enseignement professionnel et des universités, l’offre de formation et le nombre de postes d’enseignants bilingues dans le secondaire et le primaire, ainsi que le financement des formations pour adultes. En plus de l’école, la transmission familiale et périscolaire à un grand rôle à jouer. Il est important d’encourager les initiatives locales d’accueil collectif de la petite enfance, et les crèches immersives sont un exemple à développer sur le territoire.

- La signalétique bilingue : Sur les réseaux routiers et la voie publique, mais également au sein des entreprises (en particulier celles orientées vers le tourisme) ainsi que dans les domaines culturels, sportifs et patrimoniaux, où l’ajout de signalétique bilingue pourrait être obligatoire dans le cadre de la subvention par la région d’évènements ou d’infrastructures nouvelles.

- Le développement de la présence de la langue bretonne dans la vie sociale, culturelle et publique : Tout d’abord grâce à une communication importante sur l’intérêt du bilinguisme, ainsi que sur les formations pour adultes. Le but est de cibler les 15-40 ans en utilisant les moyens de communications qui les touchent : le numérique et les affiches des réseaux de transport, entre autres.
La région souhaite également renforcer la présence de la langue dans les médias, grâce à un contenu plus varié et accessible. Ainsi, l’accès à une station de radio proposant du contenu en langue bretonne depuis n’importe quel endroit de Bretagne reste un objectif principal. De plus, la région Bretagne souhaiterait voir naître une station de radio publique qui serait diffusée dans toute la Bretagne.

Concernant la télévision, la Région souhaite la création d’une chaîne publique bilingue – telle qu’existant en Corse – disponible sur la TNT. Cette chaîne serait idéalement accompagnée d’un système de vidéos à la demande, d’un accès adapté à l’utilisation sur mobiles et tablettes et de la création de nouveaux contenus audiovisuels variés, dédiés à l’apprentissage de la langue bretonne. Enfin, des programmes sportifs captés en langue bretonne pourraient également être envisagés.

De nombreux aspects du numérique sont aussi en plein développement, afin de dynamiser l’utilisation de la langue bretonne au quotidien, tels que les systèmes de traduction automatique, de reconnaissance vocale, la traduction en langue bretonne de logiciels ou de jeux vidéos – voire même leur développement – ainsi que la plus large diffusion des contenus en langue bretonne, ou encore une plus forte présence du breton sur les réseaux sociaux.

La Région apporte une aide financière au domaine de l’édition, notamment aux éditeurs associatifs pour les traductions d’œuvres littéraires, mais aussi à la création de périodiques et l’impression d’ouvrages bretons ou bilingues.

Le théâtre est également un excellent vecteur de la langue bretonne, en particulier auprès des plus jeunes, car il permet entre autre une amélioration des compétences linguistiques. Afin d’encourager les pratiques amateures, la région apporte aussi son soutien à la création, à travers le financement de matériel ou de prestations de mise en scène… Une réflexion est à mener afin de poursuivre et d’améliorer ces actions. Il est également question d’introduire dans les clauses de financement des salles de spectacle la représentation d’au moins un spectacle en langue bretonne par an.

Pour lire le rapport dans son intégralité, (document PDF)

KELEIER

ACTUALITS

nouvellesDa geñver Miziad ar brezhoneg 2019 e kinnig Ti Douar Alre ur genstrivadeg danevelloù berr. Digor eo d'an d'holl. Daou rummad a vo, unan evit an dud daet hag un arall evit ar re edan 18 vlez. Emañ ret d'ar berzhidi en em harpiñ àr ar skeudenn ginniget dezhe er fichennaoueg amañ staget ha skriviñ un destenn 4000 sin enni d'ar muiañ-tout. An danevelloù a vo da vout kaset deomp a-raok ar 25 a viz Meurzh.
Evit bout muioc'h a ditouroù, sellit doc'h ar pezh-stag ha na zoujit ket a vonet e darempred geneomp.

Ti Douar Alre organise un concours de nouvelles en langue bretonne, ouvert à tous. Les participants devront s'appuyer sur l'image fournie (ci-dessous) pour rédiger leur texte, qui ne pourra contenir plus de 4000 caractères. Concours ouvert jusqu'au 25 mars !

concours nouvelles

KELEIER

ACTUALITS

Plaques de rue en breton à Nantes, à Rennes… Et à Brest, on commence quand ?

Plaques rue 1  Plaques rue 2
Nantes et Rennes se sont mis au bilingue ! Pas Brest

En présence des élus et en particulier de M. Yann Guével, adjoint référent représentant le maire M. François Cuillandre et de M. Pierre Guézennec, conseiller municipal, la Ville de Brest, labellisée au niveau 1, s'engageait à prendre les mesures adéquates pour parvenir au niveau 2 de la charte "Ya d'ar brezhoneg". Lena Louarn, vice-présidente du Conseil régional de Bretagne et présidente de l'Ofis ar Brezhoneg apportait à la Ville l'appui de l'Office public de la langue bretonne et de l'instance régionale.

Une des mesures emblématiques annoncées : la mise en bilingue des plaques de rue installées dans les nouveaux quartiers (Fontaine Margot, Capucins etc.).

Nombre de villes de Bretagne ont d'ores et déjà délibérément fait ce choix, et pas seulement en Basse-Bretagne : tout le centre de Rennes est déjà pourvu et à Nantes ce ne sont pas moins de… 127 plaques qui ont été installées depuis l'an passé, dans tout le centre historique et aussi aux alentours des écoles bilingues breton-français !

Aux Capucins, la médiathèque, le téléphérique et les ateliers donnent désormais toute sa place au breton, langue de nos parents et aujourd'hui de nos enfants, véritable espoir pour le futur. Partout, la demande sociale s'affirme et le rôle du breton comme outil de singularité positive et de cohésion sociétale se voit partout mis en évidence.

Le bureau et les membres de SKED, qui regroupe plus de cinquante associations actives sur tous les terrains de la culture bretonne, souhaitent voir démarrer rapidement maintenant cette "bilinguisation" de nos rues. En-dehors de la zone du polder au Moulin Blanc, elle ne paraît malheureusement pas avoir encore démarré et une nouvelle rue (Antoine Prigent) vient même d'être inaugurée au Stang-Alar, aux plaques malheureusement seulement monolingues.

Comme à Rennes et à Nantes, il nous faut des plaques bilingues pour les nouvelles rues et au fur-et-à mesure du renouvellement des plaques pour les anciennes.

Il y va de l'image de notre ville, ce promontoire marin tout à la fois novateur et enraciné.

SKED sera bien sûr toujours présent pour soutenir et renforcer ce beau chantier.

 

 

Pierre FOUREL & Bernard GESTIN,

co-Présidents


SKED — Ti ar brezhoneg
ha sevenadur Breizh

pgz. 02 98 80 26 71
Skrivañ deomp / Nous écrire

SKED — Maison de la langue
et de la culture bretonnes

18 Straed Duguay-Trouin
29200 Brest